Rabot à main ou rabot d’établi : quel est le meilleur choix ?

Il existe différents types de rabots, mais le rabot manuel et le rabot d’établi sont les plus courants. La question la plus débattue est de savoir lequel des deux est le meilleur rabot. La réponse à cette question dépend uniquement du fait que l’on souhaite travailler en intérieur ou en extérieur.

Pourquoi les rabots à main sont-ils utiles?

Le fait qu’ils soient portables fait des rabots à main un outil indispensable pour tout travailleur du bois. Ils sont utilisés pour éliminer les mouvements indésirables dans certaines conceptions de bois. Leur portabilité est un facteur crucial car elle aide à chanfreiner les dessus, les bords, les fonds et les côtés des portes.

Elles sont utiles lorsqu’une finition minimale des bords est requise et qu’une touche humaine est également nécessaire.

L’avantage des rabots d’établi

Le principal avantage des rabots d’établi est qu’ils permettent de maintenir la rectitude d’une double surface. En outre, il est plus facile de couper le bois à une épaisseur préférée, qui peut être ajustée rapidement et efficacement. Pour éviter les courbures et les irrégularités des surfaces parallèles, le rabot est plus pratique.

Choisir le meilleur rabot

Pour choisir entre le rabot manuel et le rabot d’établi, il faut tenir compte de divers facteurs. Ils comprennent :

  • Les coûts – les rabots d’établi sont plus chers par rapport aux rabots à main.
  • La portabilité – aurez-vous besoin de travailler à distance ou seulement à un poste désigné ? 
  • Les bords et les surfaces – il faut du temps pour bien traiter de nombreuses surfaces et pointes rugueuses.
  • Imperfections de surface – pour se débarrasser des minuscules imperfections de surface, un rabot manuel serait une option idéale.

Le travail du bois est délicat et nécessite beaucoup de précision pour obtenir des résultats souhaitables. Les deux rabots peuvent travailler pour atteindre les mêmes objectifs, mais différemment. Le rabot d’établi est nécessaire pour les gros travaux, tandis que les rabots manuels sont également recommandés dans la liste des outils.

Le Canada, un exemple en matière de planification successorale